A l'école, avec les CM, nous avons travaillé sur les différentes représentations de la Terre. Vous savez: le planisphère, le globe terrestre et l'image satellitale.

Pour expliquer les modifications qu'entraîne une représentation 3D vers une représentation plane, je me suis dit qu'il n'y avait rien de telle qu'une sorte de maquette. J'ai donc choisi de faire une petite Terre que je puisse éplucher comme une orange pour montrer que le planisphère est une représentation erronée de notre planète bleue (il y a les espaces entre les "quartiers" à combler, que ce soit pour les continents comme pour les océans).

Pour réaliser ma petite Terre, j'ai eu besoin de :

DSCN6132* une boule de polystyrène

* du papier décopatch (de préférence bleu pour les océans et mers)

* du papier journal

* du film étirable

* un petit planisphère sur une feuille  A4 (trouvable et imprimable sur le net)

* de la colle à papier peint

* du vernis colle

* des pics à brochette pour faire sécher la Terre (on la plante dans de la terre justement) et pour préparer la colle à papier peint

* un gobelet en plastique

1ère étape: Préparer sa colle à papier peint.

Un gobelet en plastique sera un récipient idéal: pas besoin de le nettoyer, il part à la benne ensuite. C'est idem pour les pics à brochette.

DSCN6134

2ème étape: Le film étirable et le papier journal.

On recouvre la boule de polystyrène de papier étirable. Ca évitera que l'enrobage colle sur la boule. Car je rappelle que je souhaite "démouler" ma Terre.

Puis on commence la phase sympa. On déchire des petits morceaux de papier que l'on enduit de colle à papier peint. C'est exactement le même principe que le papier mâché.

On la recouvre entièrement, comme ceci:

DSCN6135

3ème étape: Le décopatch.

On ne change pas une équipe qui gagne, donc on prend la même démarche que précédemment sauf que cette fois-ci, on recouvre la boule de papier décopatch bleu badigeonné de colle à papier peint.

DSCN6137

4ème étape: Séchage.

On laisse sécher.

5ème étape: les continents.

On colle sur la Terre (qui est bien sèche; méfiez-vous, ça met du temps) les continents dont on a découpé grosso modo les continents. On laisse de nouveau sécher.

Pour les continents, je les ai recouverts de vernis colle. Ca donne un aspect luisant bien sympa. Du coup, j'en ai profité pour mettre un coup de pinceau de ce vernis colle sur toute la Terre.

Je n'ai pas de photo pour cette étape car mes deux Terre sont à l'école. Je les photographie dès que possible pour vous montrer ce à quoi elles ressemblaient. ;)

6ème étape: Découpe.

On peut découper la Terre. On peut la découper en quartier, si on décide de s'en servir comme je voulais le faire. C'est amusant car les parties sont assez souples: on peut les déformer et les remettre aussi bien dans leur forme d'origine. C'était vraiment ce qu'il me fallait.

Ou bien vous pouvez la découper en deux et recoller les deux parties ensemble. Vous obtiendrez ainsi une planète bleue légère et à moindre frais. Vous pouvez aussi faire tout un tas de planètes avec ce procédé. Et maintenant, des boules en polystyrène se trouvent dans diverses tailles.

Sinon, vous pouvez aussi utiliser des petits ballons de baudruche, comme pour faire une pinata (mince il me manque le n tilde espagnol par ici !). Mais il ne faut pas trop les gonfler afin de conserver une forme la plus ronde possible.

En tout cas, mes élèves ont adoré. Une petite maquette ainsi réalisée leur a vraiment parlé. C'est tout à fait ce que je désirais. Mission accomplie !